Du plastique dans les bols « idées de Maman » de Blédina?

Salut les mom’s!

Voilà longtemps que je n’ai pas blogué. Je vous expliquerais tout dans un prochain article 🙂

Aujourd’hui je vous écris pour pousser « un coup de gueule »! (oui oui franchement)

kaley-cuoco-hit-sheldon-with-pillow

Voilà un moment que j’ai remarqué quelque chose quand je donne à manger à mon fils.

Adepte de Blédina et de leur petits pots, je suis passée à la gamme « idée de maman ».

Mon fils les adore. Je n’ai rien à redire la dessus. Cependant, j’ai commencé à remarquer que des filaments de plastiques étaient dans la nourriture de mon fils en lui donnant à manger.

16010259_10208577116602510_626262169_o

Au début je me suis dit « pas de chance ».

Mais rapidement je me suis aperçue que c’était systématique! Il suffit de regarder sur le bord du pot pour voir que des filaments de plastiques de détachent.

Et avant qu’on me pose la question, cela n’est pas de la colle alimentaire, j’ai vérifié 😉

Rapidement, le soucis s’est posé sur les 3/4 des bols idées de maman que je lui donnais!

Le problème c’est qu’outre le fait que cela prend énooooormement de temps de vérifier qu’il ne reste pas de morceaux de plastique qui traine dans sa cuillère, cela reste bien évidemment dangereux! Je vous laisse imaginer les conséquences à long terme pour un bébé qui ingère du plastique comme cela tous les jours!

nervs

Oui car franchement, parfois cela peut passer inaperçu… Un filament de plastique transparent, peut vite disparaitre dans la purée.

J’ai donc appelé Blédina un midi, agacée d’avoir passé 15 min à décortiquer le plat de mon fils.

On me réponds que ce n’est pas normal, que leurs équipes vont regarder cela et qu’ils me recontactent dans les plus brefs délais. Ouai ok, cela fait plus de deux semaines et depuis, c’est silence radio!

Jouerais-tu à la sourde oreille Blédina? 😉

Non parce qu’on parle de centaines de milliers de plats sans doute avec le même défaut!

Quand on passe son temps à diffuser des pubs concernant le fait que ce sont des carottes cultivées en France et tout le tralala, on peut se pencher un peu sur la question de vos pots qui se détériorent non?

Et vous, avez vous eu comme moi, ce soucis?

#BeingAMom

 

 

 

J’ai testé La potion des Lutins

Hello les Moms!

Ce soir j’ai décidé de vous parler de mon test concernant la Potion des Lutins.

Il y a un petit moment, on m’a gentiment envoyé un carton avec pleins de différents pots pour que je puisse les faire tester à mon cher et tendre bambin!

Je pensais vous faire plus rapidement ce test mais avec la chaleur, bébé E. ne voulait absolument rien manger de chaud cet été! Et je voulais surtout pas lui donner une cuillère et devoir jeter le reste. Du coup j’avais remis mon test à un peu plus tard et je peux ENFIN vous l’écrire! MI-RA-CLE!

 

asm

 

Au fil de mes recherches, et lorsque j’ai commencé à m’intéresser à la diversification alimentaire, je me suis vite rendue compte de la grande diversité de marques possibles pour l’alimentation de bébé.

Au début, je voulais tout faire moi-même. Alors oui, vous allez me dire que c’est génial, oui mais! C’est sympa de préparer des pots pour son bébé mais quand on veut qu’il goute à plein de choses différentes, on devient vite débordée.

Enfin en tout cas, pour moi, cela a été le cas. J’ai adoré lui préparer ses premiers petits pots. Franchement, je le conseille à toutes mais faut savoir aussi un peu lâcher du leste.

Vous l’aurez compris, je me suis mise en quête du petit pot PARFAIT! Haha quelle mission!

Et puis je suis tombée sur cette fabrique qui produit des petits pots pour vos bambins qu’avec des aliments bios, sains et bons! Je voulais donc pouvoir les tester avec Bébé E.

Et je dois vous dire que je n’ai pas été déçue!

Premier avantage, on vous les livre chez vous, en point relais ou au bureau. Pas de galère de voiture, du supermarché, non, on vous livre où vous voulez. Ça, il faut l’avouer, c’est un gros plus pour nous, les parents débordés!

J’ai donc ouvert le colis, et j’ai pu y découvrir un large choix de plats et de desserts proposés.

 

img_5311

img_5310

Ma première impression a été celle là : Ca sent bon!

La texture est assez lisse, même si je trouve que pour un bébé de 4 mois, cela mériterait de l’être un peu plus. La liste des ingrédients est simple : haricots verts et matières grasses (huile de colza et huile de tournesol). Pas de colorant ni conservateur, nada!

Me voilà donc partie pour faire tester le plat à Bébé E.

Bon, il s’avère que le seul légume dont il n’est pas fan sont justement les haricots verts. Je voulais justement voir si là, il les aimerait. Et bien même s’il ne l’a pas dévoré comme certains des autres plats, il a eu l’air d’apprécier!

J’ai également pu tester différentes compotes :

img_5309

Cette fois-ci, je trouve la texture parfaite! L’ayant moi même goutée, je l’ai trouvée très bonne. Et bébé E. l’a mangée sans soucis!

Je trouve qu’ils ont une large variété de plats proposés et ce, en fonction des saisons. Vous pouvez d’ailleurs trouver les recettes en cours et à venir sur leur site internet.

Il a pu ainsi également tester un mijoté de carottes avec son colin à l’échalote, ainsi qu’une ratatouille avec son poulet au basilic. Rien que les noms me donnent faim! Haha

izbm7wz7yp7ds

Ils se cantonnent pas à des simples purées. Non, il font des vrais plats élaborés!

img_5307

img_5308

Avouez-le, ça donne faim non? 😉

Je trouve que pour un bébé de 6 mois, la quantité est bien adaptée à son âge. S’il a faim, il aura de quoi faire! Encore une fois, les ingrédients respectent tout à fait leur engagement.

Bon, maintenant je vais parler du seul plat qui m’a un peu « déçue ». Le fameux  « Poulet au basilic avec sa ratatouille ». Celui qui me faisait baver!

img_5305

img_5306

C’est un plat destiné aux bébés de 9 mois. Je précise qu’il a déjà 8 dents et pourtant, les morceaux ne passaient pas.

La texture du plat n’était pas assez lisse. Comme vous pouvez le voir, il y avait des morceaux. De plus, le tout ne paraissait pas homogène et cela a un peu dérangé bébé E. C’est dommage, car au gout, il était bon.

Globalement, tous les plats que j’ai testés étaient bons. Bébé E. a eu l’air de les apprécier! Les ingrédients sont sains et me satisfont pleinement. Ils respectent leur promesse du gout du « fait maison ». Les recettes variées en fonction des saisons est un vrai plus! ET bon à savoir, leur pot en verre est en verre recyclable.

Pour autant la qualité a un prix. Et là, je dois avouer que je trouve cela assez cher. Prenons pour exemple un bébé de 6 mois, le panier semaine (6 plats, 6 desserts) coute 48 euros.

Je pense donc que cela n’est pas à portée de toutes les bourses. Mais si vous voulez faire plaisir à votre bambin ponctuellement sans vous ruiner, il reste la possibilité du panier weekend (2 plats, 2 desserts) qui coute 16.50 euros. Je trouve l’idée plutôt sympa de pouvoir choisir la formule que l’on désire et adaptée à chaque bourse!

En définitive, j’approuve totalement cette marque de petits pots que je trouve totalement novatrice en la matière avec un large choix de recettes différentes! Amateurs de « fait maison » et de bio, n’hésitez pas! 😉

3o7zeivej1ff6ng8yo

 

#BeingAMom

 

Sevrer Bébé (partie 1)

Sevrer bébé ou THE galère!

Ouai, faut le dire : j’en ai bavé! Je croyais que je n’y arriverais jamais!

 

dqyziru9dthaw

L’allaitement m’épuisait. Faut dire que mon fils tétait tout le temps. Et pour son âge c’était même trop!

La journée, on était à 5-6 tétées. MAIS la nuit, il pouvait me réveiller toutes les heures voir toutes les demies-heures.

Je pétais littéralement un plomb. Je ne dormais plus la nuit.

Tu vois, je ressemblais à ces mères complètement dépassées: cheveux en bataille, cernes et irritabilité.

Quand on me demandait comment j’allais, j’avais qu’une envie, c’était de répondre ça :

 

ynfykxtivsdoy

 

Allez, je suis sûre que je ne suis pas la seule, n’est ce pas? 😉

Toutes les mères à qui je parlais un peu de mes difficultés me disaient « passe le aux biberons! ». Ouai, mais c’est pas aussi simple que ça!

Mon fils, grands flemmard qu’il est, ne se fatiguait pas vraiment lors de la tétée. Il ouvrait la bouche et attendait la montée de lait. Vous vous souvenez de ce geyser dont je vous parlait?

Et bien, pour lui, c’était tout simple! Donc quand j’ai essayé de lui donner un biberon, il ne savait absolument pas téter la tétine. Il se contentait de la mordiller et de faire ses dents dessus.

Sauf que voilà, il fallait que je trouve une solution. Mon fils allait sur ses 9 mois et je me voyais pas l’allaiter plus longtemps. Mon objectif premier était 6 mois.

A 6 mois, je me suis dit « pourquoi pas 7? » et à 7… Bon vous connaissez la chanson!

Mon fils qui a fait ses dents à partir de 4 mois (oui oui…) s’amusait à me mordiller les seins avec un joli sourire de sadique de surcroit.

no-baby-no-gif

Je me souviens avoir eu une coupure sur un de mes tétons qui me faisait affreusement mal. Sauf qu’à un moment, mon sein étant tellement rempli que j’étais obligée de lui donner pour le vider un peu. Ne compte même pas sur le tire-lait dans ces moments là. A moins de vouloir y laisser un sein Haha

Sans compter qu’avec les variation de volume de mon sein entre « sein vide » et « sein plein », j’ai eu le droit à l’apparition de vilaines vergetures… Et j’avais la très nette impression que mes seins commençaient à tomber un peu. Pas jusqu’au genou je vous rassure 😉

Pour autant, j’aimais beaucoup les moments câlins que je passais avec mon fils. Ce moment réservé uniquement à nous. Un moment où je le sentais apaisé contre moi et où il se reposait.

Mais pour autant, avec la fatigue, il était urgent de trouver une solution…

Je vous parlerais dans la suite de cet article de mes différents tests de biberons, laits et comment j’ai pu enfin dormir un peu 😉

iqwojm3

 

#BeingAMom

La première opération de Bébé E.

Salut les Moms!

Comme je l’ai dit précédemment, je vais vous raconter comment s’est déroulée la première opération de Bébé E.

Bon, comme toute maman je pense, plus la date de l’opération approchait et plus j’angoissais. Je ne voyais plus que par ça!

3o7tkclimi9vcv82xu

 

J’étais à la fois contente que cela se concrétise enfin. Et de l’autre côté, j’avais terriblement peur de la fameuse anesthésie générale.

Car il faut savoir que l’opération nécessitait une anesthésie générale et deux anesthésies locales au niveau des mains. Bon autant dire que tout ça était très lourd…

Nous sommes donc arrivés ce fameux 6 juin à 8h à la clinique. J’angoissais terriblement. Je n’avais qu’une hâte: qu’ils l’emmènent vite pour le retrouver le plus rapidement possible.

Malheureusement pour nous, il y a eu un petit retard qui ne faisait qu’augmenter mon angoisse.

Ils sont venus le chercher vers 8h30. J’ai eu énormément de mal à le laisser partir. Le pauvre. Il hurlait et ne voulait pas qu’on le laisse. Je priais pour qu’ils l’endorment rapidement. Je ne voulais pas qu’il ai peur.

L’opération aura durée un peu plus d’une heure et demie. Suite à cela, ils l’ont amené en salle de réveil.

Comme ce n’est pas une clinique uniquement pédiatrique, je n’avais pas la possibilité d’aller en salle de réveil. Quoi de pire hein?

tzilofftngoak

Mais bon, on nous laisse pas trop le choix et j’ai décidé de faire confiance à l’équipe médicale.

Suite à ça, on me l’a ramené environ 15min plus tard. Et là, je dois avouer que je ne m’attendais pas à ça…

On ne m’avait pas précisé que lorsqu’on me le ramènerait, ses bras seraient suspendus aux barreaux du lit par les énormes bandages qu’il avait aux mains.

J’ai été abasourdie.

On me le pose sur moi alors qu’il hurlait. Bon, avec le recul, je pense qu’il hurlait car il avait sacrément faim le pauvre loulou. Mais cela m’avait impressionnée.

J’avais besoin de savoir qu’il allait bien.

Je l’ai allaité et cela allait déjà beaucoup mieux. Son contact m’avait apaisée.

Nous sommes restés toute la journée à la clinique et nous sommes rentrés le soir.

Pour être honnête, heureusement que mon conjoint a été présent pendant cette période post opératoire car tout devenait compliqué!

Et oui, vous allez rire, mais pour moi, les repas étaient littéralement un gros bordel! Haha

Bébé E, qui avait d’énormes bandages s’amusait beaucoup à vouloir tremper ses bandages dans la nourriture ou les mettre dans la bouche. Et oui, c’est tellement plus drôle comme ça non?

Sauf qu’on pouvait bien évidemment pas nettoyer le bandage. Donc je me suis vite retrouvée dans une galère terrible! Exactement comme ça :

agape

 

La solution était simple : on a finit par lui mettre des chaussettes sur les mains pour éviter les catastrophes. Un petit épouvantail haha

Pour le bain, c’était la même galère! L’idée de mettre ses mains dans l’eau l’amusait beaucoup! Le chenapan! On a du s’y mettre à deux : un le lavait, et l’autre lui tenait les mains en l’air.

Heureusement, tout ça n’a duré qu’une semaine et demie car nous sommes allés faire changer ses bandages.

Et là surprise! On lui enlève car il n’en a plus besoin. Au début je n’osais pas regarder. J’avais peur d’être choquée. Petite nature que je suis, j’avais peur de tomber dans les pommes si je voyais la moindre croute sanguinolente! Suis-je la seule dans ce cas? 😉

xt77xo5eg1xij3yxjw

 

Finalement, plus de peur que de mal! Il y avait des croutes, certes, mais rien qui m’a choquée. Tous les doigts avaient été séparés.

Avant l’opération, nous pensions que ses doigts étaient soudés uniquement sur le bout. Mais elle s’est aperçue pendant l’opération qu’ils étaient collés également sur la longueur. Cela a donc été plus long et compliqué. Elle a fait des greffes de peau qu’elle a prélevées au niveau du poignet.

Honnêtement, c’est vraiment un travail d’artiste. Actuellement, on ne distingue plus le prélèvement de peau au niveau de ses poignets.

On a convenu avec elle d’une nouvelle opération : en octobre pour creuser la première et la deuxième commissure de la main gauche. Plus cela approche, et plus j’angoisse (encore et toujours!). Mais bon, c’est pour son bien. J’ai entièrement confiance en la chirurgienne.

Quand je vois qu’aujourd’hui il peut tenir ses petits jouets dans ses mains sans avoir du mal, je me dis que cela vaut la peine!

Je souhaite à tous les parents qui passent par là, tout le courage du monde. Car je suis bien placée pour savoir l’angoisse terrible que cela procure.

Cette année aura été dure. Beaucoup d’angoisse et d’épreuves. Mais j’en suis ressortie grandie et aujourd’hui je peux vous dire que je ne regrette pas d’avoir fait confiance à cette chirurgienne qui aura ma reconnaissance éternelle.

Allez les Moms’, on va pas pleurer tout de même! Tel un boxeur, j’ai l’impression d’avoir gagné un round! 😉

pleased

A toutes les mamans qui souhaitent avoir des renseignements ou qui traversent les mêmes épreuves, n’hésitez pas à me contacter! C’est toujours un plaisir d’échanger et de se soutenir.

right-here-bro

 

#BeingAMom

 

 

Le retour!

Salut les Mom’s!

Cela fait une éternité que je n’ai pas pu bloguer et je tenais à vous faire mon mea culpa…

 

shm2

 

Mais pour ma défense, je n’ai vraiment pas eu la possibilité…

Comme certaines le savent, mon fils devait se faire opérer le 6 juin 2016 (je vous en parlerais plus en détail dans un prochain article). Nous avons du déménager également. ET mon fils se fait de nouveau opérer dans un peu moins d’un mois.

Tout cela a fait que j’ai du me consacrer uniquement à ma famille. Mais je suppose que vous pouvez le comprendre 😉

Il s’en est passé des choses pendant ces quelques temps et j’ai pleins d’articles en préparation!

Comme une pipelette, j’ai envie de tout vous raconter, là, maintenant, tout de suite Haha

 

vhg

Alors restez connectées et n’hésitez pas à lire mes aventures de jeune maman!

blkis

 

#BeingAMom

Quel genre de maman je vais-être?

Salut les Moms! Désolée de mon absence ces derniers jours mais j’étais Dé-Bor-Dée!

Mais vraiment débordée comme quelqu’un qui n’avait pas une minute pour elle…

sad

M’enfin, toujours est-il qu’aujourd’hui je vais prendre un peu de temps pour vous parler d’un sujet qui me trotte dans la tête ces derniers temps : Quel genre de maman vais-je être?

Je suis sûre que vous vous êtes posée à un moment donné cette question! Vrai, n’est-ce pas?

Entre la maman cool, et la maman trop stricte, j’ai essayé de trouver mon équilibre.

umyb

Forcément, la première chose qui va influencer la façon d’éduquer votre enfant est votre propre enfance. Si vous avez eu en général des parents trop strictes, vous allez essayer de ne pas l’être. Et inversement.

Pour ma part, j’ai grandi une grande partie de mon enfance, uniquement avec mon papa. Je dois avouer, que j’ai eu une éducation un peu stricte comme vous pouvez l’entendre.

Pourtant, même si son éducation était un peu stricte, je l’en remercie aujourd’hui car à mon sens, il a su mettre des limites. Et grâce à ça, j’ai su respecter les règles. En cela, je peux dire, que j’ai évité pas mal de bêtises de jeunesse.

Avant d’avoir bébé E., pendant mes études, je travaillais en tant qu’hôtesse de caisse dans un grand hyper marché de la région parisienne. Autant vous dire, que j’en ai vu défiler des enfants, et certains m’ont consternée voir choquée.

Ah cette petite fille qui a craché au visage de sa grand mère… Je crois que ce souvenir restera gravé en moi tellement j’en étais abasourdie!

gsp

Le pire dans tout ça, c’est que ses parents lui ont mis une claque sur la main et c’est tout!

0 explication, rien. J’étais là, choquée, attendant une réaction des parents. Mais rien. En tout cas, rien de constructif…

J’ai également vu des enfants insulter leur parents. Ouai ouai, à 6-7 ans, ils n’avaient aucun respect pour leur parents.

J’en passe et des meilleures!

Une chose me semble très importante: la communication avec l’enfant. Ce n’est pas parce que c’est un enfant qu’il n’est pas apte à comprendre lorsqu’on lui parle. Pourquoi taper?

Cela n’a aucun intérêt hormis peut être celui de se défouler sur l’enfant…

Bonjour l’image que le parent renvoie à l’enfant!

C’est sans doute une question d’éducation, mais quand on me disait « Non » quand j’étais petite, c’était non. Je n’avais pas besoin qu’on me tape pour que je comprenne.

Je ne supporte pas les parents qui mettent des énormes claques sur les fesses de leur enfants, en les qualifiants de « fessée », « claque », « trempes ». D’autres, leur mettent des claques sur la figure. Quel est ce genre d’éducation basée sur la violence?

Comment l’enfant peut à son tour comprendre que taper, c’est mal, si nous même, nous le faisons? Quel droit avons nous?

Alors ok, parfois l’envie peut être là quelques secondes, de secouer son enfant parce que ça fait une heure qu’il hurle comme un malade! Ok. MAIS, entre en avoir l’envie sur le moment par énervement, et le faire est une toute autre chose. Vaut mieux sortir prendre l’air cinq minutes que de taper son enfant.

Oui car pour moi, une fessée ça reste un geste violent et non pas un acte anodin comme certains le laissent penser. N’oublions pas que notre enfant n’est pas un objet, ni une propriété. C’est une personne. Nous en sommes responsables mais nous ne le possédons pas. Là est la nuance!

Quel genre d’avenir nous offrons à un enfant qui se prend des claques, des coups de ceintures et j’en passe? En général ces enfants en sont marqués à vie. Il suffit de leur poser la question…

En ce qui me concerne, je ne taperais pas mon fils. J’essaierais de lui expliquer les choses, de lui faire comprendre.

Non, la maman violente, ça ne sera pas moi.

A l’inverse de taper, avoir un dialogue avec son enfant est important pour qu’il puisse savoir où sont les limites que vous avez posées.

La maman copine, « trop cool », ça ne sera pas moi non plus. Car pour moi, une maman est une maman et non pas une copine. Il faut savoir délimiter l’espace de chacun sans qu’aucun ne prenne une place qui n’est pas la sienne en définitive.

Je suis sa maman. Celle qui l’aime plus que tout au monde, qui va le guider dans sa vie en l’accompagnant du mieux que je peux. En essayant de lui donner de bonnes bases pour sa vie future, en faire quelqu’un d’équilibré, heureux. Oui, je sais, je suis ambitieuse. Mais n’est ce pas le rôle d’une maman de vouloir le meilleur pour son enfant?

awwwww

N’oubliez pas que cet enfant est venu au monde par votre choix. Protégez-le, aimez-le.

En définitive, je pense qu’il ne faut pas être une maman dans l’excès des choses « trop stricte » « trop laxiste », « trop intrusive » « trop cool ». Le juste équilibre des choses est à mon sens la meilleure éducation possible pour son enfant.

#BeingAMom

Rester féminine

Comment vous dites? Féminine? C’est quoi ce mot déjà?!

com

Bon, bon, bon les filles, je vais vous parler d’un sujet de femme! LA FEMINITE.

Alors, on va pas se mentir, pendant une grossesse, c’est assez difficile de rester féminine. Tout simplement parce qu’en cette période, presque plus aucun vêtement ne nous va.

Plus aucune coupe de jean n’est adaptée à nous et mon 38-40 en haut se transforme en un 42-44. Le problème n’est pas tant le chiffre, mais comment se refaire une garde robe? Parce qu’en ce qui me concerne, je ne suis pas Crésus.

Je ne pouvais pas me permettre de refaire toute ma garde robe.

Du coup je m’achetais quelques pièces par-ci par-là. J’avais trouvé mon bonheur sur un site génial : Envie de fraise. (Je vous ferais notamment un article concernant leur produits car je trouve que ce site se démarque vraiment des autres).

Faut quand même remarquer que pendant la grossesse, en général, on a une belle poitrine et on se sent belle (à l’exception du dernier mois où je me sentais comme une baleine).

Mais après la grossesse… Comment dire…

photofunky4

HAHA non quand même pas à ce point. Mais on va dire que comme toutes les mamans (je pense) au début on est DE-BOR-DEES! Ce qui fait que pour certaines c’est adieu le maquillage, adieu l’épilation, adieu le coiffeur et la brosse à cheveux! ET bonsoir le bon vieux jogging qui est confortable, soit 😉 mais qui n’est pas des plus esthétique!

Bref, il faut l’admettre, on est pas forcément des plus féminines. On devient mère et notre enfant accapare toute notre attention. Au début, on se dit « c’est pas grave, je m’épilerais/me maquillerais demain ». Alors ok, ce n’est pas indispensable mais ça fait du bien de se sentir féminine pour soi mais également pour son couple.

J’ai passé 5 jours à la maternité. J’étais tellement crevée et mal en point que je ne me suis même pas préparée une seule fois: pas maquillée, pas coiffée, rien. En rentrant chez moi, je me suis dit qu’il ne fallait pas que je me laisse trop aller. Alors, chaque jours je met un point d’honneur à pouvoir me préparer. Faut admettre que ce n’est pas franchement évident quand Bébé E. hurle dans la pièce à côté ou quand on est fatiguées.

britney-spears-yawn

En tant que maman qui allaite, le gros point noir pour moi, ce sont les sous vêtements. Avant ma grossesse je les adorais et j’en avais une sacrée collection! J’en baverais presque  à l’idée de les reporter haha

Je trouve que les sous-vêtements d’allaitement sont pas les plus beaux. En général, ils sont basiques : blancs, noirs ou chair.

Les plus agréables à porter restent les brassières mais pas forcément ce qu’il y a de plus joli encore une fois.

Les balconnets que tu aimais tant, tu banniras. Ouais, faut admettre que quand on a une montée de lait, les balconnets, ça fait MAAAAAL.

J’ai réussi à trouver UN seul soutien-gorge qui m’allait, ne me faisait pas mal et était esthétique. J’ai du quand même en acheter presque 6 avant d’en trouver un bien qui n’était pas hors de prix. Parce que bien souvent, la lingerie d’allaitement est très chère.

Prendre du temps pour moi a été difficile. Moi qui était habituée à avoir un bébé quasiment H24 avec moi, j’avais du mal à lâcher prise.

La semaine dernière, quand je me suis vue sur une photo, je me suis dit STOP, va chez le coiffeur!

J’avais les cheveux longs jusqu’à la moitié de mon dos, des racines de 4cm, et comme je perdais énormément mes cheveux, une tignasse pas franchement harmonieuse. Je me suis trouvée laide.

Moi qui avait toujours fait passer mon fils en premier, je me suis forcée à prendre rendez-vous chez le coiffeur pour prendre un peu soin de moi.

J’admets, j’ai culpabilisé. MAIS en ressortant, j’étais ravie, reboostée. Faut le dire, c’est important de pouvoir repenser un peu à soi et prendre du temps pour soi. Toi aussi tu ne sais plus ce que ça veut dire?

leowtf

Pendant le rendez-vous j’ai eu beaucoup de mal à me détendre au début. J’imaginais tous les scénarios possible quant au fait de ce qu’il se passait à la maison. Tu connais la maman parano? C’était moi!

panic

Mais tout s’est bien passé 😉 J’étais ravie et Papa B. aussi.

Vous savez, je pense qu’il est important de pouvoir recréer un équilibre au sein du couple. De penser au bébé mais également à son couple. Pouvoir se libérer un moment, passer du temps ensemble. Comme avant. Si vous vous sentez débordée et pas à l’aise dans vos baskets, vous ne le serez pas dans votre couple.

Je me suis promis de prendre un peu plus de temps pour moi. D’essayer de rester féminine et de penser à mon couple. Car il ne faut pas oublier qu’une famille est constituée de base par un couple.

Allez, organisez-vous une journée entre nanas histoire de souffler, vous en serez ravie et cela ne fera de mal à personne 😉

#BeingAMom

Test du biberon Mimijumi

Oyé oyé! Aujourd’hui je vais vous parler du biberon Mimijumi!

Vous ne le connaissez peut-être pas. C’est celui-ci :

IMG_4826

Il faut admettre que ce biberon est totalement différent de ceux que j’ai pu voir ou tester jusqu’ici!

Son but est simple: Imiter et se rapprocher le plus du sein maternel.

Pour tout vous dire, Bébé E. (qui est toujours allaité) déteste le biberon! Et je dis bien, TOUS les biberons que j’ai pu tester jusqu’ici… Pourtant, faut admettre que c’est bien pratique lors de sorties de pouvoir tirer son lait et lui donner au biberon. Quand vous voyez le temps que je passais à tirer mon lait, pour au final le jeter, j’en étais DE-GOU-TEE!

crushed

Quand j’ai vu ce biberon, je me suis dit qu’il était LA solution (enfin peut-être…)

Ce qui change des biberons plus ordinaires c’est surtout sa tétine.

Comme vous pouvez le constater, tout est fait pour rappeler au bébé le sein maternel. Voir peut être même le duper 😉

Déjà, sa couleur est faite pour rappeler la couleur chair du sein. Pour l’avoir testé, sa texture également. Elle est douce et s’étire sans pour autant donner une impression de caoutchouc. C’est tout simplement grâce au silicone. Mais ne vous en faites pas, ce silicone est conçu spécialement pour que bébé puisse l’utiliser. C’est un silicone de grade alimentaire et médical.

La tétine est censée également imiter le téton de la mère. Mais personnellement je le trouve un peu gros… Et finalement pas si simple à prendre en bouche pour le bébé.

La tétine se vise sur le biberon, ce que je trouve très pratique car elle n’est qu’en une seule partie.

Vous pouvez également voir le petit trou qui régule le débit du lait. Le bébé devra sucer la tétine pour avoir la quantité de lait qu’il lui faut. Comme pour le sein. Sur celui là c’est un débit 1 donc un débit lent. Il n’existe qu’une deuxième taille. Il possède également un système anti-colique grâce à la flexibilité de sa tétine.

IMG_4829

Le corps du biberon est atypique. Il est incliné pour ainsi permettre une meilleure prise en main du biberon. Il est en nylon Grialmind transparent, qui est un plastique sain. Les graduations rouge restent bien visibles malgré les lavages.

D’ailleurs si l’on parle des lavages, je le trouve très pratique à nettoyer car le diamètre du biberon étant important, cela permet de laisser passer facilement une éponge pour le nettoyer. Finie la galère pour nettoyer le fond du biberon!

h-d

Le biberon n’est composé que de deux parties. Moins de parties = moins de galère pour l’assembler = moins de pièces perdues également 😉

Mon biberon a une contenance de 240mL. C’est le « very hungry » de la gamme Mimijummi mais vous en avez également un de 120mL : le « not so hungry ».

Comme Bébé E. est un gros goulu, j’ai directement testé le « very hungry » 😉

En ce qui concerne la composition et les matériaux utilisés, ceux-ci ne sont pas composés de Phtalates, de Bisphénol A.

Bon, maintenant, parlons du Test! Oui, oui je sais que vous l’attendez avec impatience!

Sur leur site, ils disent que 97% des bébés allaités acceptent ce biberon.

Et bien figurez vous que Grande Poisseuse que je suis, je dois faire partie des 3% restants! Bébé E. ne l’a pas accepté. Ou du moins pas encore car je compte persévérer 😉

Petite précision : Bébé E. est un GROS FLEMMARD! Pourquoi donc? Car il ne veut pas se fatiguer à tirer sur la tétine! Lorsque je l’allaite et que j’ai ma montée de lait, c’est simple : ça coule tout seul comme un geyser! Il n’a plus qu’à ouvrir la bouche, et il est nourrit tranquillement… Il n’a plus qu’à téter quelques fois mais rien de bien fatiguant!

Alors quand je lui ai montré ce biberon et que je lui ai mis dans la bouche, il restait là à attendre que ça vienne tout seul! Désolé Chouchou, ça ne fonctionne pas comme ça celui là!

cnr

Il faisait une tête de dégouté comme si je lui donnais quelque chose d’immangeable alors que ceci dit en passant, c’était mon lait dans le biberon HAHA

Plus comédien, tu meurs!

En tant qu’utilisatrice, je l’ai trouvé très agréable à prendre en main! Le fait qu’il soit incliné m’a permis de le tenir sans difficulté tout en ayant bébé dans l’autre bras. Les écritures rouges me permettaient de voir assez facilement la quantité qu’il restait dans le biberon (bon ok, moi ça n’a pas beaucoup descendu mais quand même! )

Pour le laver, je l’ai trouvé également très simple grâce à sa largeur et sa profondeur. D’ailleurs, vous pouvez sans problème le mettre au lave- vaisselle.

Mais le point négatif, à mon sens, se situe au niveau du prix: 21,90 euros le biberon « not so hungry » et 24,90 euros pour le « very hungry ». Ca fait cher le biberon compte tenu du nombre dont on en a besoin par jour!

Je trouve ça un peu excessif. Sans compter que la tétine à elle seule coûte pas moins de 12,90 euros…

Je recommande ce biberon tout de même car il est vraiment différent des autres. Et pour les mamans allaitantes, je sais que ça peut être un vrai parcours du combattant pour trouver un biberon assez proche du sein et que bébé accepte! Avec un peu de chance, vous ferez certainement parties des 97% de chanceuses ayant un bébé qui adore ce biberon 😉

#BeingAMom

 

 

Etre une jeune maman

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet qui me tient à coeur : être une jeune maman.

Vous n’avez jamais remarqué ce regard que portent certaines personnes sur les jeunes mamans? Oui, ce regard intéressé et à la fois choqué.

A notre époque, être une jeune maman choque et interpelle certaines personnes. Et quand je parle de jeune maman, je parle d’être maman autour de la vingtaine. Comme si cela en était presque anormal. Pourtant à l’époque de nos grands-parents voir même avant, c’était plus la « norme » ou la moyenne si vous préférez.

Pendant ma grossesse, j’ai participé au cours de préparation à l’accouchement. A chaque séance, j’étais avec des futures mamans différentes. J’en ai rencontrées de très gentilles. A l’inverse, certaines portaient un regard étrange sur moi. J’en étais presque gênée! Alors qu’en soit j’avais 21 ans.

Je sentais un regard accusateur, ou alors moralisateur. On me demandais souvent si « c’était voulu? ». Mais pourquoi cette question? Est-ce qu’à chaque future maman, on lui demande ça? Et bien non!

Peu importe la réponse, cela dérangeait. Car oui, si vous disiez « oui c’était voulu », on vous regardait d’un air « quelle inconsciente! un enfant si jeune! ».

prc

Et si vous dites non, on vous regardera avec un air « et la contraception ça existe? ». Alors ok, la contraception existe, et c’est TRES important. Je suis d’accord également sur le fait qu’il y a un âge pour tout. Mais en quoi la vingtaine ne serait pas un âge approprié pour avoir un enfant? Si la condition le permet, je ne vois pas où est le problème!

Pendant mes cours, il y avait certaines femmes de tout âge dont certaines qui avaient plus de quarante ans. Et pourtant, j’étais celle qu’on regardait d’un air étrange.  En quoi j’étais moins dans la norme qu’une femme de trente ans ou de quarante?

Ce jugement permanent en devenait agaçant. J’avais secrètement envie de leur dire de se mêler de leur fesses!

On va pas se mentir, je suis sûre que parmi vous, certaines ont déjà eu ce ressenti. Une femme de quarante ans ou plus, devra se justifier de « pourquoi si tard », une de la vingtaine « pourquoi si jeune? » en passant par diverses analyses psychologiques à deux sous!

Alors oui, je suis une jeune maman. Oui, j’ai la vingtaine. Certaines préféreront profiter de leur jeunesse en sortant, d’autres en devenant maman comme moi. Et alors?

Si l’on est heureuse! C’est le principal.

Après ma grossesse, j’en suis revenue de cette gêne par rapport aux regards de certaines personnes. Le principal n’est-il pas d’être heureuse en tant que maman et d’avoir un bébé épanoui? Si j’avais un conseil, ça serait de ne pas accorder trop d’importance à ces regards. Faites votre vie pour vous et non pour les autres.

Mon fils me permet de m’épanouir totalement en tant que mère et il est ma plus grande fierté.

ps: c’était mon petit coup de gueule de la semaine 😉

#BeingAMom

Test de la veilleuse Ewan de Pabobo

Salut les Moms!

J’ai décidé de vous parler du nerf de la guerre aujourd’hui!

Je parle de quoi? Du coucher bien sûr!

Oui, car je suis persuadée que je ne suis pas la seule à avoir du mal à endormir mon fils n’est-ce pas? Je ressemblais à quelque chose comme ça (moins les rides)!

photofunky1

Et lui, était comme ça :

photofunky2

Il ne voulait jamais être dans le noir. Il se mettait à pleurer comme pas possible! La seule chose qui le rassurait, c’était quand je mettais la lumière de mon téléphone.

Ouai, ok, ça va deux minutes…

Je me suis donc mise en quête d’une veilleuse! Mais faut dire que ce n’est pas évident de se repérer la dedans pour les nouveaux parents. Enfin, pour ma part j’en trouvais pleins de mignonnes mais je ne savais pas si ça allait lui convenir. J’étais pas vraiment fan des veilleuses « en verre »… J’avais peur qu’elle se casse, coupe mon bébé. Non, ça c’était vraiment pas pour moi.

Je voulais que mon fils puisse « s’attacher » à sa veilleuse, de sorte qu’elle le rassure. J’ai finis par trouver mon bonheur avec celle-ci:

IMG_4759

Ewan, le mouton (de Pabobo)!

Avouez, il est trop craquant! Visuellement, je le trouve très réussi. On a envie de lui faire un câlin rien qu’en le voyant.

Au toucher, il est très doux.

En somme, il est comme une peluche.

MAIS, ce cher petit Ewan fait veilleuse!

IMG_4760

Au niveau du cœur, il y a une lueur rouge. Le rouge donne un aspect chaleureux et réconforte très rapidement mon fils. Il est captivé par la lumière.

Bon, je vais vous expliquer comment elle fonctionne, et là c’est très simple. Ewan, possède quatre pattes. Il suffit alors d’appuyer sur une patte pour que celle-ci mette en marche la veilleuse et le son.

Et la magie de cette veilleuse est là!

A chaque patte, un son différent est associé à un battement de cœur comme lorsque votre bébé était intra utérin.

  • La harpe plus le battement de cœur. Celui-là il l’adore. Je dois avouer que la musicalité est très apaisante.
  • L’aspirateur plus le battement de cœur. Toi aussi en lisant ça, tu t’es dit « un bruit d’aspirateur pour endormir bébé?! ». J’admets qu’au début j’ai cru à une blague mais pas du tout. J’étais assez sceptique concernant le fait que ça puisse apaiser un bébé. Figurez vous, que cela fonctionne assez bien. Bon que je vous rassure, ce n’est pas un bruit d’aspirateur des années 70 qui raisonne dans tout l’immeuble HAHA. Cela permet également au bébé de s’habituer à ce bruit. Et pour vous dire, lorsque je passe l’aspirateur chez moi dans une autre pièce, il ne se réveille pas. MAGIE!
  • La pluie avec le battement de cœur également. Je trouve que le bruit de la pluie apaise facilement. On a qu’une envie: se blottir sous la couette!
  • Il y a également une fonction uniquement avec les battements de cœur.

Le plus gros reproche que j’avais concernant certaines veilleuses c’était le fait qu’il fallait rester éveillé pour l’éteindre lorsqu’il se serait ENFIN endormi!

QUE NENNI! Celle-ci s’éteint automatiquement au bout de 20 minutes, ce qui évite par exemple de le réveiller en voulant l’éteindre. Oui, oui ça met déjà arrivé avec une autre…

photofunky3

Regardez dans le noir le résultat :

IMG_4761

Même-moi en la voyant, j’ai envie de faire une bonne petite sieste 😉

Et comme ils ont pensé à tout, sachez que sa queue dispose d’un scratch qui permet de l’accrocher partout : nacelle, siège auto, lit. PARTOUT! Et ça, c’est le gros plus.

Bon par contre, dans les choses qui m’ont moins plu:  Le volume du son.

Celui-ci est réglable, certes, mais même au minimum je trouve le son assez fort. Et en sachant qu’en règle générale, la veilleuse est très proche de lui, je trouve que le son est trop fort à mon goût.

Comme vous l’aurez deviné, cette veilleuse s’alimente avec des piles et non sur secteur… Cela aurait été bien par exemple qu’elle puisse se recharger. Mais depuis que je l’ai, je n’ai encore jamais changées les piles. Je dirais donc, que son autonomie est tout à fait convenable.

Et enfin, je trouve cela dommage qu’on ne puisse la laver. Mon fils qui a bientôt 5 mois s’amuse à baver partout! Je doute qu’elle n’en prenne pas un jour haha

Pour résumer, malgré les petits défauts de cette veilleuse (oui je sais, je chipote), nous en sommes fans! Et son prix, bien qu’un peu élevé est à mon sens raisonnable. Comptez en moyenne 50 euros pour Ewan mais vous le remercierez quand vous pourrez ENFIN dormir.

Allez, je vous laisse, une sieste m’attend 😉

#BeingAMom