La première opération de Bébé E.

Salut les Moms!

Comme je l’ai dit précédemment, je vais vous raconter comment s’est déroulée la première opération de Bébé E.

Bon, comme toute maman je pense, plus la date de l’opération approchait et plus j’angoissais. Je ne voyais plus que par ça!

3o7tkclimi9vcv82xu

 

J’étais à la fois contente que cela se concrétise enfin. Et de l’autre côté, j’avais terriblement peur de la fameuse anesthésie générale.

Car il faut savoir que l’opération nécessitait une anesthésie générale et deux anesthésies locales au niveau des mains. Bon autant dire que tout ça était très lourd…

Nous sommes donc arrivés ce fameux 6 juin à 8h à la clinique. J’angoissais terriblement. Je n’avais qu’une hâte: qu’ils l’emmènent vite pour le retrouver le plus rapidement possible.

Malheureusement pour nous, il y a eu un petit retard qui ne faisait qu’augmenter mon angoisse.

Ils sont venus le chercher vers 8h30. J’ai eu énormément de mal à le laisser partir. Le pauvre. Il hurlait et ne voulait pas qu’on le laisse. Je priais pour qu’ils l’endorment rapidement. Je ne voulais pas qu’il ai peur.

L’opération aura durée un peu plus d’une heure et demie. Suite à cela, ils l’ont amené en salle de réveil.

Comme ce n’est pas une clinique uniquement pédiatrique, je n’avais pas la possibilité d’aller en salle de réveil. Quoi de pire hein?

tzilofftngoak

Mais bon, on nous laisse pas trop le choix et j’ai décidé de faire confiance à l’équipe médicale.

Suite à ça, on me l’a ramené environ 15min plus tard. Et là, je dois avouer que je ne m’attendais pas à ça…

On ne m’avait pas précisé que lorsqu’on me le ramènerait, ses bras seraient suspendus aux barreaux du lit par les énormes bandages qu’il avait aux mains.

J’ai été abasourdie.

On me le pose sur moi alors qu’il hurlait. Bon, avec le recul, je pense qu’il hurlait car il avait sacrément faim le pauvre loulou. Mais cela m’avait impressionnée.

J’avais besoin de savoir qu’il allait bien.

Je l’ai allaité et cela allait déjà beaucoup mieux. Son contact m’avait apaisée.

Nous sommes restés toute la journée à la clinique et nous sommes rentrés le soir.

Pour être honnête, heureusement que mon conjoint a été présent pendant cette période post opératoire car tout devenait compliqué!

Et oui, vous allez rire, mais pour moi, les repas étaient littéralement un gros bordel! Haha

Bébé E, qui avait d’énormes bandages s’amusait beaucoup à vouloir tremper ses bandages dans la nourriture ou les mettre dans la bouche. Et oui, c’est tellement plus drôle comme ça non?

Sauf qu’on pouvait bien évidemment pas nettoyer le bandage. Donc je me suis vite retrouvée dans une galère terrible! Exactement comme ça :

agape

 

La solution était simple : on a finit par lui mettre des chaussettes sur les mains pour éviter les catastrophes. Un petit épouvantail haha

Pour le bain, c’était la même galère! L’idée de mettre ses mains dans l’eau l’amusait beaucoup! Le chenapan! On a du s’y mettre à deux : un le lavait, et l’autre lui tenait les mains en l’air.

Heureusement, tout ça n’a duré qu’une semaine et demie car nous sommes allés faire changer ses bandages.

Et là surprise! On lui enlève car il n’en a plus besoin. Au début je n’osais pas regarder. J’avais peur d’être choquée. Petite nature que je suis, j’avais peur de tomber dans les pommes si je voyais la moindre croute sanguinolente! Suis-je la seule dans ce cas? 😉

xt77xo5eg1xij3yxjw

 

Finalement, plus de peur que de mal! Il y avait des croutes, certes, mais rien qui m’a choquée. Tous les doigts avaient été séparés.

Avant l’opération, nous pensions que ses doigts étaient soudés uniquement sur le bout. Mais elle s’est aperçue pendant l’opération qu’ils étaient collés également sur la longueur. Cela a donc été plus long et compliqué. Elle a fait des greffes de peau qu’elle a prélevées au niveau du poignet.

Honnêtement, c’est vraiment un travail d’artiste. Actuellement, on ne distingue plus le prélèvement de peau au niveau de ses poignets.

On a convenu avec elle d’une nouvelle opération : en octobre pour creuser la première et la deuxième commissure de la main gauche. Plus cela approche, et plus j’angoisse (encore et toujours!). Mais bon, c’est pour son bien. J’ai entièrement confiance en la chirurgienne.

Quand je vois qu’aujourd’hui il peut tenir ses petits jouets dans ses mains sans avoir du mal, je me dis que cela vaut la peine!

Je souhaite à tous les parents qui passent par là, tout le courage du monde. Car je suis bien placée pour savoir l’angoisse terrible que cela procure.

Cette année aura été dure. Beaucoup d’angoisse et d’épreuves. Mais j’en suis ressortie grandie et aujourd’hui je peux vous dire que je ne regrette pas d’avoir fait confiance à cette chirurgienne qui aura ma reconnaissance éternelle.

Allez les Moms’, on va pas pleurer tout de même! Tel un boxeur, j’ai l’impression d’avoir gagné un round! 😉

pleased

A toutes les mamans qui souhaitent avoir des renseignements ou qui traversent les mêmes épreuves, n’hésitez pas à me contacter! C’est toujours un plaisir d’échanger et de se soutenir.

right-here-bro

 

#BeingAMom

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s